Comment lutter contre la démarque inconnue ?

On désigne par le terme de « démarque inconnue » les vols et disparitions inexpliquées d’articles dans les rayons des magasins. Il s’agit plus précisément de la différence entre le chiffre d’affaires que le commerce aurait dû réaliser en fin d’exercice – donnée basée sur les stocks et les ventes effectuées – et le montant réellement encaissé. La démarque inconnue rassemble plusieurs catégories de pertes :

  • les vols perpétrés par les clients (43,7 %) ;
  • les vols commis par le personnel (30,6 %) ;
  • les erreurs internes (18,7 %) ;
  • les pertes imputables aux fournisseurs (7 %).

(chiffres Checkpoint Systems pour l’année 2010)

Un manque à gagner considérable

Tous secteurs confondus, le manque à gagner annuel lié à la démarque inconnue tourne autour de 4,5 milliards d’euros. Ce montant correspond à une perte d’environ 1,5 % du chiffre d’affaires pour le commerce et la distribution.

Les produits sensibles au vol

De manière logique, les articles fréquemment volés sont les plus chers, les plus petits et les plus tendance. Dans le palmarès figurent ainsi chaque année les produits cosmétiques et parfums, les boissons alcoolisées, les lames de rasoirs, les vêtements pour femmes, les DVD, les jeux pour console Wii, et les smartphones, mais également la viande fraîche et les produits alimentaires coûteux comme le café ou les laits maternisés.

Comment lutter contre la démarque inconnue ?

Le manque à gagner est tel que la grande distribution fait de la lutte contre la démarque inconnue une priorité majeure. Diverses techniques, de la plus simple à la plus sophistiquée, sont utilisées par les commerces avec l’objectif de limiter les vols à l’étalage. Pour une efficacité optimale, certains commerces cumulent plusieurs de ces techniques.

  • Les systèmes de sécurité basiques : Miroirs de surveillance, caméras (factices ou bien réelles) et meubles vitrines à serrure restent des techniques dissuasives contre les voleurs éventuels.
  • Les agents de surveillance : L’emploi de vigiles représente un coût financier important, c’est pourquoi peu de commerces en dehors des centres commerciaux, grandes surfaces et grands magasins sont en mesure de s’offrir cette solution à l’efficacité par ailleurs limitée. Bien qu’elles ne soient pas légalement autorisées, les opérations de fouille permettent au mieux de conduire la personne interpellée devant un officier de police mais ne vous autorisent pas à la garder en détention, même pour quelques minutes.
  • Le portique antivol électronique : Sans nul doute la méthode la plus efficace pour lutter contre le vol, premier responsable de la démarque inconnue, les portiques de sécurité avec marqueurs antivol associés sont aujourd’hui la principale méthode utilisée.

Guide Arfooo