Un nouveau système antivol pour les chariots de supermarché !

Le chariot représente le premier contact de l’enseigne avec le client d’une grande surface. Celui-ci est donc depuis plusieurs années au cœur des préoccupations des directeurs de magasins qui n’hésitent pas à investir massivement dans ce domaine. Mais le célèbre chariot attire également la convoitise d’individus malveillants : en 2012, plusieurs milliers de chariots ont été volés en France, notamment du fait de la flambée du prix des métaux.

Pour remédier à ce fléau, bon nombre de supermarchés et autres magasins spécialisés ont décidé de tester un tout nouveau système antivol mis au point par le néerlandais Rocateq.

Antivol pour chariots de supermarché Rocateq

Comment fonctionne ce nouveau système antivol ?

Le fonctionnement est des plus simples : le directeur du magasin détermine un périmètre autour de ses locaux au-delà duquel les chariots ne doivent pas circuler. Ce périmètre est délimité grâce à un marquage rouge au sol (et éventuellement des panneaux de signalisation) sous lequel sont installés des câbles et des capteurs électriques contrôlés par une centrale électronique à l’intérieur du magasin. Chaque chariot est quant à lui équipé :

  • d’une balise
  • d’une roue Rocateq Rq

Lorsqu’un client dépasse la zone autorisée, un signal est envoyé par la centrale au chariot via les câbles et les roues du chariot se bloquent automatiquement. Elles ne se débloquent qu’une fois le chariot réintégré dans le périmètre approuvé. Ainsi, le client n’a plus la possibilité de ramener ce dernier à son domicile ou de l’abandonner en pleine nature.

Rocateq a repris le même principe d’un antivol qui avait déjà été commercialisé il y a 10 ans mais qui, faute de défauts trop nombreux, avait été retiré du marché. En effet, l’ancienne version impliquait l’intervention d’un membre du personnel pour venir débloquer les roues chaque fois que celles-ci cessaient de fonctionner. Ce mécanisme trop contraignant avait alors très vite été abandonné.

Aujourd’hui, grâce à une révision technique et avec ses deux câbles émetteurs de signal (l’un de blocage, l’autre de déblocage), l’antivol pour chariots connait une véritable renaissance.

Le budget à prévoir

Pour équiper votre magasin de ce système, vous aurez à prendre en charge :

  • un coût fixe : il concernera l’installation de votre centrale électronique et de votre câblage au sol.
  • un coût variable : il concernera l’installation de balises et de roues Rq sur vos chariots, mais également de la signalétique que vous mettrez en place pour informer vos clients du fonctionnement du système.

Le prix de la partie fixe sera surtout défini par la taille du périmètre à délimiter, vous aurez à débourser entre 80 € et 100€  par chariot pour l’équiper.

Ce nouveau mécanisme pourrait être la solution idéale pour lutter contre les actes frauduleux à l’encontre des chariots commerciaux, : il a déjà séduit des centaines de dirigeants de magasins. Avec de nouveaux adeptes chaque semaine, l’antivol pour chariots de Rocateq semble avoir de beaux jours devant lui.